dimanche 28 novembre 2010

Parmentier de céleri au gouda



Avec ce temps froid, on a bien plus envie de passer du temps à cuisiner. Je viens de tester une recette qui permet d'utiliser le céleri branche : simple et résultat super bon alors n'hésitez pas, lancez-vous !
un céleri branche en pleine croissance cet été.


Ingrédients (pour 4 personnes) :
1kg de pommes de terre fondantes (les rubis conviennent très bien)
1 cœur de céleri branche
150g de gouda râpé
3 jaunes d’œufs
30cl de lait
50cl de crème liquide
muscade, sel, poivre
facultatif : un brin de thym, persil plat ciselé

Préparation :

Effeuillez et détachez les côtes de céleri. Tronçonnez-les. Faites-les cuire 5 min dans de l’eau salée et égouttez-les.

Allumez le four Th 6 (180°C). Pelez et coupez les pommes de terre en fines rondelles. Alignez-les par couches dans un plat beurré (ou non). Recouvrez avec les tronçons de céleri, la moitié du gouda râpé, le thym effeuillé, sel, poivre. Arrosez de lait. Enfournez et cuisez jusqu’à ce que les pommes de terre absorbent le lait (environ 25min).

Montez le four Th 7 (210°C). Battez les jaunes d’œufs avec la crème et un peu de muscade râpée. Versez la préparation sur les pommes de terre, parsemez du reste de gouda. Remettez au four 30 min. Eparpillez le persil ciselé avant de servir.

Idéal pour le dîner, accompagné d'un peu de mâche c'est encore meilleur !

samedi 27 novembre 2010

Comment cuisiner le rutabaga ?

Depuis quelques semaines, nous vous proposons des rutabagas au marché et dans les paniers de l'AMAP Paimblotine.
Vous êtes nombreux à nous demander comment les cuisiner. Voici quelques idées :

Traditionnellement, le rutabaga est un légume que l'on incorpore au pot-au-feu, en remplacement ou en supplément du navet et du céléri rave.

Il peut aussi être utilisé en accompagnement d'une viande (blanche ou rouge). Pour cela, vous pouvez en faire une purée, que vous préparerez soit uniquement avec du rutabaga, soit avec deux tiers de rutabaga et un tiers de pomme de terre.

Vous pouvez aussi préparer le rutabaga glacé, de la même manière que les navets. Il s'agit bien d'un accompagnement (et non d'un dessert, dommage pour les gourmands, quoi que !) qui s'associera très bien avec une volaille.
Pour 500 g rutabaga, il vous faut : 1 cuillère à café bien pleine de sucre, 35 g de beurre, sel et poivre.
Pelez le rutabaga et coupez-le en cubes.
Faites fondre le beurre dans une cocotte en fonte ou à fond épais. Déposez le rutabaga en cubes et enrobez-les de beurre.
Saupoudrez de sucre, mélangez bien. salez, poivrez, ajoutez une cuillère à soupe d'eau.
Posez le couvercle et mettez sur feu doux en secouant régulièrement la cocotte, sans soulever le couvercle.
Laisser cuire 30minutes.

Bonne cuisine et bon appétit !
Bien-sûr si vous avez d'autres recettes de rutabaga à partager avec nous, n'hésitez pas à les laisser en commentaires, nous sommes toujours preneurs !

jeudi 25 novembre 2010

Röstis de topinambours

Préparation: 20 min
Cuisson: 20 min

Ingrédients (pour 4 personnes):
- 10 topinambours
- 1 échalote
- 1 oeuf
- 2 cuillères à soupe de farine
- sel et poivre à convenance

Préparation:
Eplucher les topinambours et les râper.
Peler et hacher finement l'échalote.
Casser l'oeuf dans un saladier, le battre et ajouter l'échalote, les topinambours râpés et la farine.
Bien mélanger le tout.
Saler et poivrer à votre goût.
Faire des petites galettes (röstis) et les mettre à cuire dans une poêle avec un peu d'huile d'olive.
Laisser cuire à feu doux environ 5 min de chaque côté.

mercredi 3 novembre 2010

Recette de choux brocolis

Posted by Picasa
chou brocoli en plein champ à la Vinaudais

Avec l'automne, revient la saison des choux : choux fleurs, broclis, choux pommes, choux romanesco, choux verts......Il y en aura pour tous les goûts !
Je vous propose aujourd'hui une recette pour cuisiner le chou brocoli


Crème de brocolis au sésame


Pour 4 personnes

500g de brocolis
1 oignon rouge
1 cuillère à soupe de tahin (purée de graines de sésame)
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
15g deg raines de sésame
Gros sel, poivre et noix de muscade


Lavez le brocoli, détaillez-le en bouquets. Epluchez l’oignon rouge et hachez-le.
Dans un faitout, faites chauffer l’huile d’olive, ajoutez l’oignon haché dans l’huile chaude te faites-le revenir jusqu’à ce qu’il soit transparent.
Ajoutez les bouquets de brocolis et mélangez. Laissez cuire 1 minute en remuant.
Délayez le tahin dans environ un litre d’eau. Versez le mélange sur les brocolis. Ajoutez une pincée de gros sel, du poivre et une demi-cuillère à café de noix de muscade fraîchement râpée.
Faites cuire à feu moyen 20 minutes. Ensuite mixez la soupe.
Faites chauffer vos graines de sésame dans une poêle à sec pendant une minute et ajoutez-les sur le dessus de vos assiettes au moment de servir.

jeudi 30 septembre 2010

Comment cuisiner la courgette spaghetti

La saison des courges et potirons démarre et vous êtes déjà plusieurs à nous avoir demandé quelques recettes. Nous allons commencer par la courgette spaghetti, peu connue et pourtant bien sympathique. Elle a une forme ovale et elle est jaune plus ou moins foncé.


Courgette spaghetti avant maturité

Sa peau est très dure : elle ressemble à une coque, on ne peut donc pas la peler.
Il faut donc dans un premier temps couper la courgette spaghetti en deux moitiés et retirer les graines. Plonger les deux moitiés dans une grande casserole d'eau bouillante pendant 10 à 15 minutes, ou cuire à la vapeur pendant 5 minutes.Vous pouvez alors la sortir de l'eau en prenant garde de ne pas vous brûler. A l'aide d'une grande cuillère, vous pourrez retirer la chair de la coque. Cette chair est jaune clair et se présente sous forme de longs filaments, d'où le nom de cette courgette : spaghetti.

Vous pouvez ensuite utiliser cette chair de plusieurs manières :
- en gratin, au four, avec un peu de crème fraîche, du poivre ou de la noix de muscade et du gruyère.
- en potage avec une autre courge ou un peu de tomate.
- nature autour d'une viande au four.
- revenue dans une sauteuse avec un peu de beurre ou d'huile d'olive.
Dans tous les cas, n'hésitez pas à bien relever votre préparation.

Bon Appétit !
Posted by Picasa

samedi 14 août 2010

visite de nos cultures maraîchères biologiques en été

En cette soirée pluvieuse (ouf! depuis le temps qu'on attendait la pluie !), nous vous invitons à faire un petit tour dans nos cultures pour voir leur état d'avancée en ce mois d'août.



Comme vous pouvez le voir, le sol est très sec et, malgré nos arrosages réguliers, les légumes souffrent de la sécheresse (surtout les jeunes plants). La pluie d'aujourd'hui, même si elle rend l'ambiance estivale un peu tristounette, va faire du bien a toute la végétation.

mardi 3 août 2010

Soupe froide concombre et lait ribot

Ingrédients :
1 grand concombre ou 2 petits concombres de jardin
1 oignon rouge
4 brins de basilic
sel, poivre
60 cl de lait ribot* ou de lben
un jus de citron
facultatif : un avocat bien mûr

*Le lait ribot, est un lait fermenté, aussi appelé babeurre.

Préparation :
Rincez le concombre, épluchez l'oignon et coupez-les en morceaux.
Mixez le tout avec le lait ribot et les feuilles de basilic lavées.
Salez, poivrez, ajoutez un jus de citron à votre convenance.
Mettez au réfrigérateur pour laisser reposer au moins une heure et servez très frais.

Pour une consistance plus onctueuse et une saveur plus douce, vous pouvez ajoutez un avocat bien mûr lors de la préparation de cette soupe.

Source : Marabout

dimanche 1 août 2010

Flan de poireaux au basilic

Voici une nouvelle recette. Ce flan peut se manger tiède pou froid. Le basilic apporte une touche fraîche.

Préparation : 20 min
Cuisson : 20 min

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1,5 kg de poireaux
- huile d’olive
- 3 oeufs
- 125 g de crème fraîche
- 75 g de fromage râpé
- basilic (frais si possible, c'est meilleur)
- sel et poivre

Préparation :

Préchauffer le four à 200°C. Nettoyer les poireaux, les couper en tronçons d'environ 1 cm. Faire cuire les poireaux à feu doux dans l’huile d’olive pendant 10 mn, en remuant de temps en temps. Saler et poivrer.

Pendant ce temps hacher le basilic s'il est frais, au ciseau dans un verre.

Dans un saladier, battre les oeufs, ajouter la crème, le basilic, sel, poivre et fromage râpé.

Bien égoutter les poireaux, et les déposer dans un plat à gratin. Verser les oeufs dessus et enfourner 20 mn environ, jusqu'à ce qu'il soit doré. Vérifier la cuisson avec un couteau.

Très bon avec des pommes de terre sautées et une salade verte.

lundi 19 juillet 2010

Soupe de courgettes froide et rafraîchissante

Courgette verte longue sur son pied

Avant que tout le monde ne soit lassé de la courgette (!), voici une recette facile, originale et super rafraîchissante. Vous pourrez dire merci à Mme Lévy, de l'AMAP Paimblotine, qui m'a confié sa recette !

Ingrédients :
2 courgettes moyennes
3 ou 4 feuilles de salade (laitue de préférence)
sel, poivre selon votre goût
cerfeuil ou autre herbe aromatique

Préparation :
Laver les courgettes. Laisser la peau (comme dans la plupart des légumes, c'est dans la peu que se trouve toutes les vitamines. L'utilisation de légumes bio permet de garder la peau et donc de profiter de tous les apports du légume). Couper les courgettes en cube.
Rincer les feuilles de salade.
Mettre les morceaux de courgettes et la salade dans une casserole et couvrir d'eau. Saler.
Laisser cuire environ 20 minutes jusqu'à ce que les courgettes soient tendres.
Egoutter et mixer le tout. Ajouter l'eau de cuisson selon la texture souhaitée.

Mettre au réfrigérateur plusieurs heures.
Servir bien frais en ajoutant des herbes aromatiques selon votre goût (cerfeuil, ciboulette, basilic..) et éventuellement un peu de crème fraîche.
La petite touche finale de Mme Lévy : servir avec des glaçons natures et des glaçons aromatisés au sirop de menthe. Il paraît que ça plaît beaucoup aux invités !

Bon appétit

jeudi 15 juillet 2010

Abricot fraîcheur !

Samedi matin, au marché de la Birochère, un charmant client, amateurs des abricots bio, m'a mise dans la confidence de la recette de l'un de ses desserts favoris ces temps-ci. Je vous en fais profiter.

Ingrédients :

une dizaine d'abricots
un citron vert
150g de sucre
25cl d'eau

Préparation :

Faire un sirop au citron vert. Pour cela, faire fondre 150 g de sucre dans 25cl d'eau. Presser le jus du citron vert et râper un peu de son zeste. Ajouter au sucre et à l'eau. Cuire jusqu'à l'obtention d'un sirop.
Couper les abricots en moitié. Les disposer dans un plat, face creuse dessus. Verser par-dessus le sirop de citron vert.
Mettre au réfrigérateur plusieurs heures.
Servir très frais.

lundi 12 juillet 2010

Les blettes bio, c'est bon !

Voici un pied de blettes à côtes blanches, dans son environnement naturel !

En ce moment, nous mettons régulièrement des blettes dans les paniers de légumes biologiques de l'AMAP Paimblotine. Vous en trouvez également sur nos marchés.
Voici quelques petites idées recettes de saison.

Blettes marinées au citron et à l’huile d’olive


Préparation : 20 min
Cuisson : 20 min

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 botte de blettes
- 1 beau citron
- 5 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 gousse d'ail
- sel et poivre

Préparation :

Tremper le vert des blettes dans l'eau froide. Détailler les côtes en tronçons les côtes. Les cuire 20 minutes dans l'eau bouillante salée.

Presser l'ail, couper le vert de blettes en lanières et les faire fondre dans 2 cuillères à soupe d'huile pendant 5 minutes.

Ajouter les côtes égouttées, couvrir et laisser mijoter 10 minutes.

Refroidir. Au moment de déguster, arrosez de jus de citron et d'huile d'olive. Salez et poivrez.
Servir frais.



Tarte aux blettes et aux sardines

Ingrédients (pour 6 personnes) :
Une botte de blettes (environ 500 g)
Un reste de sardines grillées (6 ou 7 selon la taille)
Une pâte feuilletée
2 ou 3 oignons blancs frais
sel, poivre, crème fraîche ou sauce soja (quantité selon votre goût)
facultatif : feta ou fromage de chèvre frais.

Préparation :
Rincer les blettes à l’eau avec un filet de vinaigre blanc. Tailler en tronçons les côtes et les feuilles. Emincer les oignons blancs.
Allumer le four Th. 7.
Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une sauteuse ou une poêle à fond épais. Y mettre les oignons et les blettes découpées. Couvrir et laisser cuire environ 10 minutes. Ajouter un filet d’eau en cours de cuisson si nécessaire.
Etalez la pâte dans un moule à tarte.
Préparez les sardines préalablement grillées pour en retirer la chair.
Dans un plat, mélanger les blettes et les oignons cuits avec la chair des sardines et la crème fraîche. Salez, poivrez. Garnir la tarte avec ce mélange. Disposez éventuellement la feta par-dessus.
Enfournez pour 40 minutes, Th 7.

Servir tiède ou froid, pour l’apéritif ou en plat principal avec une bonne salade verte.

jeudi 10 juin 2010

Cuisinons le cresson


cresson alénois en culture

Cette année, nous avons essayé pour la première fois de cultiver du cresson alénois...et ça a très bien fonctionné. Nos amapiens en ont trouvé dans leur panier la semaine dernière, et il y en aura un bouquet cette semaine aussi (ce sera la dernière fois car tout est cueilli maintenant !).

Le Cresson alénois est une plante annuelle, à saveur âcre, dont la tige haute de 20 à 50 cm est dressée et rameuse. Les fleurs sont petites et blanches. En gastronomie, les feuilles et les fleurs du cresson alénois sont ajoutées crues aux salades. Elles ont une saveur piquante et aromatique qui n'est pas sans rappeler celle de la grande capucine.(source Wikipedia)

Nous vous proposons une recette simple et originale.

Tarte au cresson et au thon

Préparation : 15 min
Cuisson : 30 min

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 pâte brisée
- 1 botte de cresson
- 1 boîte de thon
- 2 oeufs
- 1 brique de crême fraîche liquide
- sel et poivre

Préparation :

Battre les oeufs et la crème liquide, rajouter le thon nature égoutté, saler et bien poivrer.

Equeuter le cresson et le rajouter à la préparation précédente.
Etaler l'ensemble sur la pâte brisée piquetée.

Enfourner pendant 30 minutes à 210°C-th 7, comme pour une quiche.

mercredi 2 juin 2010

Recettes pour patienter....


Avec les 3 à 4 semaines de retard de la végétation cette année, il faut se creuser les méninges pour ne pas tomber dans la morosité pour la préparation des repas.
Voici donc 2 recettes que nous avons faites lors de l'atelier cuisine de la Maison des Rencontres à Trignac ce lundi 31 mai. Ces recettes sont tirées du livre La Cuisine Saine des Quatre Saisons, aux éditions Terre Vivante.

A noter au passage : le millet est une céréale naturellement sans gluten.


Millet aux carottes

Ingrédients pour 5 personnes :
• 200g de millet • 5 ou 6 carottes moyennes
• 1 oignon • sel et poivre
• thym, laurier, romarin (facultatif) • persil

Râper les carottes comme pour une salade (grille fine). Eplucher, couper et faire revenir l’oignon dans une casserole moyenne à fond épais avec un peu de graisse végétale. Ajouter les carottes râpées, le millet et les herbes aromatiques. Remuer de façon à bien séparer les carottes et faire un mélange homogène.
Couvrir d’eau chaude (1,5 cm au-dessus des ingrédients). Mettre le couvercle et laisser cuire 10 à 15 mn à feu doux. Saler en fin de cuisson si besoin est et selon le goût. Servir parsemé de persil haché, avec un filet d’huile d’olive crue ou de tamari.
Ce plat peut être accompagné d’un œuf mollet ou sur le plat, ou d’un poisson ou d’une grillade. Il est également excellent froid, en salade.


Pâté végétal aux lentilles

Ingrédients pour 6 à 8 personnes :
• 200g de lentilles vertes • 6 belles gousses d’ail
• 500g de champignons frais • 4 c à s de persil haché
• 2 gros oignons finement hachés • 2 c à s d’huile d’olive
• Thym, romarin, noix de muscade, environ 10 feuilles de laurier
• sel • farine

Faire cuire les lentilles (elles doivent s’écraser un peu sous la fourchette).

Faire cuire les oignons dans un peu de graisse végétale, avec 200 g de champignons émincés. Mélanger aux lentilles écrasées et ajouter à ce mélange le reste des champignons crus (émincés également), le persil, un peu de noix de muscade, l’ail pilé, le thym, le romarin, et l’huile d’olive.

Ajouter de la farine jusqu’à l’obtention d’un mélange assez consistant.

Mettre le laurier au fond du moule (genre moule à cake), verser la pâte et l’aplatir. Si l’on veut, saupoudrer de chapelure.

Faire cuire 30mn à four moyen. Laisser refroidir dans le four. Démouler éventuellement et couper en tranches.

lundi 3 mai 2010

Recettes de mi-saison : Cuisinons l'oignon !

A la saison où nous sommes,le même problème se pose tous les ans : comment cuisiner alors que les légumes d'hiver sont finis et que ceux du printemps ne sont pas encore arrivés ?
Une solution : l'imagination. Une proposition : l'oignon !
Voici deux recettes où l'oignon devient l'élément de base du plat. Elles seront d'ailleurs proposées dès aujourd'hui lors de l'atelier cuisine de la Mison des Rencontres à Trignac.

L’oignon est un légume modérément énergétique (38 kcal / 100 g cru du fait de sa teneur en sucre un peu élevée par rapport à la moyenne des légumes) auquel on attribue de nombreuses propriétés médicinales : diurétique, antiscorbutique, antibiotique, stimulant et expectorant….. Sur le plan nutritionnel, il contient du potassium, des vitamines : C, B9 et B6. Cru ou cuit il contient sensiblement les mêmes proportions de vitamines et minéraux.

Oignons farcis aux champignons et aux petits lardons

Ingrédients pour 4 personnes :
• 4 beaux oignons • 100 g de champignons de Paris
• 75 g de lardons ou poitrine fumée en lanières • sel et poivre
• 2 cuillères à soupe de crème fraîche • 2 pincées de mélange quatre-épices ou ras-el-hanout
• 2 filets d'huile d'olive

Préparation : 15mn, Cuisson : 20mn
1 Éplucher les oignons et couper un chapeau sur chacun d'entre eux. Dans une casserole d'eau bouillante salée, les faire cuire 10 minutes environ.

2 Pendant ce temps, nettoyer les champignons, ôter le pied terreux et couper les têtes en lamelles (il est possible d'utiliser des champignons en conserve). Dans une poêle, faire revenir les lardons 2 à 3 minutes. Ajouter les champignons et faire cuire 5 à 6 minutes jusqu'à ce que l'eau des champignons soit bien évaporée. Ajouter la crème fraîche et les pincées de mélange quatre-épices. Mélanger bien.

3 Quand les oignons sont cuits, bien les égoutter et les évider à l'aide d'une petite cuillère. Hacher finement la partie récupérée et l'ajouter dans la poêle. Bien mélanger.

4 Farcir les oignons avec le contenu de la poêle. Verser un filet d'huile d'olive dans un plat à gratin et y déposer les oignons farcis. Arroser d'un filet d'huile d'olive. Saler et poivrer et faire cuire à four moyen 15 à 20 minutes.
Pour finir... S'il reste de la farce, répartissez-la dans le plat avant de mettre les oignons.


Tarte à l’oignon


Ingrédients pour 6 personnes :
1 pâte feuilletée 700g d’oignons émincés
3 càs d’huile 1 càs de maïzena
2 càs de crème fraîche 1càc de cumin en poudre ou en grain
20 g de gruyère râpé sel, poivre

Faites chauffer l’huile dans une grande poêle. Faites-y rissoler les oignons, en les tournant régulièrement pour qu’ils dorent mais ne brûlent pas.
Saupoudrez de maïzena, mélangez bien.
Laissez cuire à feu doux pendant 45 minutes, salez, poivrez, saupoudrez de cumin puis mélangez avec la crème fraîche.
Etalez la pâte feuilletée dans un moule à tarte. Garnissez-la avec la fondue d’oignons. Saupoudrez de gruyère râpé puis enfourné à 180°C pour 40 minutes.

mercredi 21 avril 2010

Les arbres fruitiers sont en fleurs


CA Y' EST : LE PRINTEMPS EST LA !
Les arbres fruitiers sont en fleurs. Il y a deux semaines, les fleurs violettes des pêchers pointaient le bout de leur nez, maintenant c'est au tour des fleurs blanches des poiriers et cerisiers. Les douces fleurs roses et blanches des pommiers comment également à arriver : un bien joli spectacle au jardin que nous vous proposons d'admirer !

dimanche 11 avril 2010

Bâchage de la serre



Vendredi matin, nous avons finalement pu installer la bâche sur la première des deux nouvelles serres. Nous avions l'aide de quelques amis et collègues, nous étions 7 au total. Dans le diaporama ci-dessus, vous pouvez voir quelques-unes des étapes de cette installation.
La serre mesure 40 mètres de longueur. La bâche était découpée en 3 morceaux de taille égale.
La première étape consistait à séparer chacun de ces morceaux, étalés au sol. Ensuite pour chacun des morceaux la technique est la suivante :
- on présente la bâche enroulée d'un côté de la serre. On attache l'une des extrémités à l'aide d'une corde, pour la faire passer par-dessus la structure de la serre afin de rejoindre l'autre côté. On détache la corde, la bâche traverse alors la serre.
- Il faut en suite la déplier avec précaution pour l'étaler sur toute la longueur. Si elle s'accroche à quoi que ce soit, elle peut se déchirer et elle serait alors perdue.
- Pour la maintenir en place, on vient mettre de la terre par dessus la bâche, là où elle touche le sol.
- On se met alors de chaque côté de la serre, et on se présente devant l'intervalle entre deux arceaux. On dépose une quantité suffisante de terre sur la bâche afin de faire un poids qui la retienne. Ensuite, de chaque côté et en même temps, on tire sur la bâche afin de la tendre au maximum. On procède de la sorte sur toute la longueur de la bâche.
On répète l'opération pour les deux autres morceaux de bâche, sachant qu'ils doivent se chevaucher à chaque extrémité.

Aux deux bouts de la serre, on pose des fixations pour maintenir la bâche.
On recouvre ensuite totalement de terre tous les morceaux de bâche sur les côtés en insistant bien sur les jonctions.
Cette explication est assez approximative, je m'en excuse mais le diaporama vous aidera peut-être à mieux comprendre.

Il reste encore à bâcher les portes et à les fixer.
Nous allons également finir de monter la deuxième serre afin de pouvoir la bâcher aussi dès que possible.

Merci à tous ceux qui nous ont porté main forte pour cette opération délicate.

mardi 6 avril 2010

Montage des nouvelles serres

Depuis plusieurs semaines déjà, nos clients, amis et amapiens entendent parler régulièrement du montage de nos deux nouvelles serres. Il est temps d'en faire profiter nos amis bloggeurs !

Fin février (avec déjà deux semaines de retard !) nous avons reçus deux serres maraîchères toutes neuves. Comment ? En pièces détachées ! Cela veut dire qu'il a fallu commencer par "jouer" aux légos ! Déballer tous les colis, identifier chaque pièce à l'aide de la notice et des plans de montage, disposer chaque élément sur l'emplacement qui lui correspond.
Les barres au sol ont été mises les unes bout à bout pour former la base de chaque serre. Ensuite les 20 arceaux (constitués de 3 morceaux chacun) ont tous été montés et disposés au sol. L'opération suivante a consisté à emboîter ces arceaux dans la base posée au sol. A partir de là, la serre prend forme, mais c'est loin d'être fini.
Il reste à fixer les fils de tensions (fil galva très rigide et très lourd), 37 au total, répartis tout autour des arceaux et courant chacun sur toute la longueur de la serre. Ces fils doivent ensuite être fixés par un autre fil d'acier à chaque contact avec les arceaux : soient 37 fois 20 arceaux : 740 points à solidariser.
Viennent ensuite les supports de cultures, ce sont des barres transversales, parallèle au sol, qui viennent se fixer sur les arceaux à environ 2m50 du sol : elles servent à solidifier la structure et elles serviront plus tard à supporter les tuteurs des tomates par exemple . Chacune d'elle est fixée aux deux côtés de la serre, puis au sommet à l'aide deux barres.
Il faut également préparer une tranchée de chaque côté de la serre, sur la longueur, qui viendra recueillir la bâche afin de la maintenir en place.
Et bien d'autres petites bricoles qui mises bout à bout remplissent quelques journées voire quelques semaines !
Nous voici enfin prêts à bâcher la première serre, le mauvais temps ne nous l'avait pas permis jusqu'à présent. Espérons que le vent nous fasse don d'une petite accalmie pour jeudi prochain.

Chantier pose de la bâche prévu ce jeudi 8 avril , horaire à déterminer. Si vous êtes dispo et volontaire, merci de laisser un commentaire à cet article, nous vous contacterons !

jeudi 18 mars 2010

Radis noir façon sucré-salé

Les radis noirs peuvent être ronds...


Pour 4 personnes :

1 beau radis noir
1 poire type conférence

2 tranches de poitrine fumée ou de jambon fumé

Peler le radis noir et le couper en rondelles de 2mm d’épaisseur. Couper la poire en rondelles de même épaisseur. Couper la poitrine fumée en lardons.

Dans une poêle ou une sauteuse, faire revenir les lardons avec les rondelles de radis noir. Laisser cuire 5 à 8 mn, le temps que le radis noir dore et devienne un peu plus tendre. Si les lardons sont cuits avant, les retirer. En fin de cuisson, ajouter les rondelles de poires et laisser le tout cuire ensemble pendant 2 mn. Retirer du feu. Déglacer éventuellement la poêle avec du vinaigre de cidre.

Pour servir, 2 possibilités :

- verser sur un lit de salade verte ou d’endive.
- préparer des amuses-bouche en superposant une tranche de radis noir, un lardon, une tranche de poire et maintenir le tout avec un cure-dent.


..ou longs.

dimanche 28 février 2010

Stage autoconstruction d'une éolienne

Eolienne autoconstruite, ferme d'Anwan(49)


Vous vous demandez peut-être ce que des maraîchers comme nous font à cette époque de l'année. Et bien on en profite pour faire ce qu'on n'a pas le temps de faire le reste de l'année : du rangement dans les bâtiments, l'amélioration de notre outil de travail (nous allons recevoir deux nouvelles serres à monter), la préparation des terrains pour les prochaines mises en culture du printemps...
Et cette année, Anne en a aussi profité pour participer à un stage d'auto construction d'une éolienne : vaste programme !

Ce stage a eu lieu du 22 au 28 février à Chemillé (49). Il était organisé par Etienne Mousseau, sur la ferme de Damien Cailleau et Sébastien Marti, maraîchers bio à Chemillé.
Pendant 6 jours, nous étions une vingtaine de personnes à participer à la construction et à l'installation d'une éolienne domestique –cette machine a été spécialement conçue pour être facile à fabriquer, avoir une bonne production avec les vents moyens, et résister aux vents forts. Son inventeur, Hugh Piggott, propage son savoir faire et ses plans un peu partout dans le monde depuis une dizaine d'années. Trois formateurs de la méthode Piggott (membre de l’association Tripalium) nous ont guidé à travers toutes les étapes de la fabrication.

Pendant ce stage nous avons fabriqué une éolienne de 4,20m de diamètre qui sera raccordé au réseau électrique. Elle a été installée en fin de stage sur un mât de 24m construit pendant la formation. Nous avons également construit une petite éolienne de 1,2 m (dont la production doit pouvoir alimenter un mobil home).
Un peu de théorie (bilan énergétique, réglementation, électricité, aérodynamique, mécanique…) était mélangée avec beaucoup de pratique. Les ateliers tournants ont permis d’aborder les différentes étapes et d’échanger les techniques entre les participants.
Equilibrage des pâles de l'éolienne

A la fin du stage l’éolienne est restée sur place pour fournir une partie des besoins en électricité de l’installation en maraîchage bio. Etant donné que les blocs de béton pour l'ancrage des haubans n'étaient pas encore prêts, l'installation définitive de l'éolienne aura lieu dans le courant du printemps et nous y retournerons pour l'inauguration !
Une documentation et des plans nous ont été fournis.
Manuel "Autoconstruire son éolienne" (en vente sur le site de l'association Tripalium)

Plusieurs participants sont bien décidés pour se réunir afin de construire chacun leur propre éolienne, en mutualisant les efforts, les compétences et les coûts.

De notre côté, nous envisageons d'organiser un stage similaire chez nous en durant l'hiver prochain (vraisemblablement février 2011) : alors si vous êtes intéressés, garder ça en tête, nous en reparlerons !

dimanche 7 février 2010

Nos légumes sont certifiés AB


Logo officiel des produits agricoles biologiques certifiés français


Ca y est, après une période de 2 ans de conversion, nous avons obtenu la certification AB pour nos légumes. Il faudra attendre encore un an pour nos fruits (la période de conversion est plus longue : 3 ans).
Depuis le 7 février, nous pouvons donc afficher le logo AB sur nos étals de vente au marché. Cela constitue pour nous une reconnaissance de notre travail, et de nos efforts pour produire des légumes de qualité, dans le respect des règles de l'agriculture biologique, le respect de la nature et celui des consommateurs. Cela marque aussi de manière forte notre engagement : auprès de nos collègues producteurs biologiques dans la défense de l'agriculture biologique auprès des organismes publics et professionnels, dans la lutte contre les OGM, et aussi dans les débats de société relatifs à la gestion et au choix des énergies, au développement durable...la liste est longue.
Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont accompagnés au cours de ces deux années de conversion et qui continuent à le faire, notamment nos collègues (maraîchers ou dans d'autres activités agricoles) et nos clients qui nous ont fait confiance et nous ont encouragé.
L'obtention de la certification n'est pas une fin en soi, mais plutôt le début d'un engagement envers la nature et la vie humaine.