jeudi 15 décembre 2011

Un chou farci pas commun

Merci Eric pour cette recette !

Chou farci au poisson


Ingrédients (pour 5 personnes) :
1 chou vert, 400g de merlan, 400g de crevettes roses cuites
2 oignons, 1 gousse d’ail, persil
150g de mie de pain, 15 cl de lait, 1oeuf
1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse, beurre, sel, poivre

Préparation :

Faire blanchir les grandes feuilles de chou à l’eau bouillante salée. Réserver le cœur.
Décortiquer les crevettes. Mixer le poisson avec l’œuf et la crème fraîche.
Faites tremper la mie de pain dans le lait. Hacher l’oignon et l’ail. Emincer finement le cœur du chou et faites-le étuver doucement dans le beurre.
Dans le saladier, mélanger à la fourchette le poisson mixé, les crevettes décortiquées, la mie de pain essorée, les oignons, l’ail, le persil et le chou étuvé. Saler et poivrer.
Tapisser le panier du cuit vapeur avec les grandes feuilles de chou. Garnir avec la farce puis recouvrir avec le reste de chou.
Cuire 30 minutes à la vapeur.

lundi 12 décembre 2011

pour changer de la betterave cuite en entrée..!

Voici quelques petites recettes un peu plus originales pour cuisiner la betterave rouge. Si vous en avez d'autres, laissez les dans vos commentaires !


Soupe de betteraves rouges


Ingrédients (pour 1 litre) :
2 betteraves rouges crues
le jus d’1 demi citron
eau
crème fraîche
1 oignon

Préparation :

Eplucher les betteraves crues et les couper en rondelles aussi fines que possible, ou en petits morceaux.
Faire cuire les betteraves dans 1 litre d’eau salée.
Quand elles sont cuites (30 à 40 minutes), passer la soupe au chinois ou au mixer électrique. On doit obtenir une consistance de velouté (ajuster la quantité d’eau si nécessaire).
Ajouter le jus de citron et la crème fraîche (environ 10 cl, en fonction de votre goût).
Servir la soupe dans des petits bols individuels accompagnée de l’oignon coupé en rondelles et roussi à la poêle.



Bavarois de betteraves

Ingrédients (pour 6 ramequins) :

- 250 g de betteraves cuites
- 2 gousses d’ail
- 1 cuillère à café de gingembre
- 100 g de fromage blanc
- 20 cl de crème liquide entière
- le jus d’1 demi citron
- quelques graines de cumin ou de fenouil.
- 5 feuilles de gélatine ou 1 cuillère à café rase d’agar agar.
- sel, poivre


Préparation :


Couper en dés fins (environ 5 mm) les betteraves et les faire chauffer avec le gingembre, 1 petite gousse d’ail et le cumin (et l’agar agar si vous l’utilisez) pendant 1/4 h en mélangeant et en écrasant régulièrement. Mixer et verser le contenu dans un saladier. Verser le jus de citron. Laisser refroidir.
Mélanger 100 g de fromage blanc avec le coulis. Monter les 20 cl de crème liquide en chantilly.
Faire tremper la gélatine dans un bol d’eau froide. Dans une casserole avec un fond d’eau chaude (5 ml pas plus), faire fondre les 5 feuilles de gélatine. Verser la gélatine liquide dans le fromage blanc en remuant efficacement, puis verser la chantilly en remuant délicatement.
(Si vous utilisez l’agar agar, l’incorporer dès la première étape de cuisson des betteraves).

Préparer les ramequins en recouvrant d’une feuille de film alimentaire le fond de chacun d’eux. Verser la préparation dans ces ramequins et réfrigérer 6 h.

Servir à l’assiette en démoulant, avec des toasts aillés.

mercredi 7 décembre 2011

le chou rave en cuisine

Potage de chou rave

Ingrédients (pour 5 personnes) :
1 beau chou rave
1 oignon
2 pommes de terre
1 pincée de cumin
0,5 litre (minimum) d’eau ou de bouillon de volaille.

Préparation :
Faire rissoler l’oignon dans une casserole avec une cuillère à soupe d’huile d’olive.
Ajouter le chou coupé en morceaux. Couvrir d’eau ou de bouillon.
Après 10 minutes, ajouter les pommes de terre coupées en morceaux et le cumin.
Laisser cuire environ 30 minutes puis mixer. Ajouter du bouillon si nécessaire, selon la consistance souhaitée.


Gratin de chou rave

Ingrédients (pour 6 personnes) :
1 beau chou rave (1,5 kg)
2 tranches de poitrine fumée, en lardons
sauce béchamel : 40 g de beurre, 50 g de farine, 0, 5 litre de lait, sel, noix de muscade.
fromage râpé

Préparation :

Peler le chou et le couper en lamelles de 3 à 4 mm.
Faire blanchir ces lamelles dans une cocotte avec un peu de sel pendant environ 15 minutes.

Préparer la béchamel : faire fondre le beurre à feu doux. Ajouter la farine en pluie et laissez cuire quelques instants sur feu doux en tournant à la cuillère de bois. Verser alors le lait froid petit à petit sans cesser de tourner. Saler, râper un peu de noix de muscade et laisser cuire 5 minutes en continuant de tourner, le temps pour la préparation d’épaissir un peu.

Quand les choux sont cuits, les égoutter puis les disposer dans un plat à gratin : une couche de chou, une couche de lardons, une couche de béchamel. Répéter. Couvrir la dernière couche de béchamel avec du fromage râpé.

Cuire au four th. 7 pendant 20 minutes.





le chou rave est également très bon cru, râpé !

jeudi 1 décembre 2011

Pour Noël, éteignez les guirlandes !

Comme chaque année,
Novembre à peine terminé,
les guirlandes et décorations lumineuses sont allumées,
dans les villes et chez les particuliers.

Ceci pourrait être le début d'un joli conte de Noël mais malheureusement le sujet ne s'y prête pas.
Nombreuses municipalités en sont revenues de ces décorations lumineuses à chaque coin de rue, et font en sorte de diminuer les coûts sur ce poste (en disposant moins de décorations ou des systèmes plus économes en énergie : c'est le cas de la ville de Lyon lors de la fête des Lumières).

Mais certains "particuliers", c'est à dire de sympathiques gens comme vous et moi, se sentent obligés (ou cela leur fait-il vraiment plaisir ?) d'affubler leur maison, balcons et jardins de ces magnifiques décorations lumineuses, c'est à dire car c'est là où nous mène le sujet : ELECTRIQUES. (je doute en effet que beaucoup d'entre elles fonctionnent à l'énergie solaire, photovoltaïque ou éolienne). A quoi bon puisque pendant ce temps là ils sont bien au chaud chez eux, volets fermés et ne profitent donc pas de ce spectacle qui s'offre au passant.
Je laisse de côté ces considération esthétiques pour insister davantage sur le côté écologique et citoyen (apparemment peu présent chez nos décorateurs en question). A l'heure où la question de l'économie d'énergie est plus que d'actualité, à l'heure où le débat sur la production d'énergie est (re)lancé (nucléaire, charbon, renouvelable..), à l'heure où la réduction de nos consommations en énergie est VITALE, il est grand temps de faire preuve d'un minimum de bon sens et de citoyenneté en limitant (pour ne pas dire en évitant) les consommations superflues.

Alors pour Noël, soyez sympas : éteignez les guirlandes.
Merci !

jeudi 17 novembre 2011

comment cuisiner le sweet dumbling ou patidou ?

Le sweet dumbling (ou patidou) ets une courge de petite taille, sphérique avec des côtes, de couleur blanche et verte.
Il a un goût très prononcé de châtaigne et sa chair est très consistante.

On peut le cuisiner de différentes manières : potage, purée, sauté ... N'essayez pas de le peler cru, c'est une horreur et en plus dans la plupart des cas on peut manger la peau ! Si vraiment vous voulez le peler, faites le cuire avant, ce sera ensuite très facile.

Pascale, amapienne à Paimboeuf, a trouvé une très bonne recette pour l'utiliser :

LE SWEET DUMBLING FARCI

Couper le sweet dumbling de manière à obtenir un petit chapeau (comme pour des tomates farcies) et accéder ainsi aux graines. Oter les graines. Préparer une farce selon votre goût (par exemple crème fraîche et lardons, on pourrait y ajouter quelques poireaux précuits) et l'introduire à l'intérieur du sweet dumbling.
Mettre à four moyen pour une heure environ et servir chaud.
Bon appétit !

vendredi 4 novembre 2011

les courges...

D'une manière générale, on peut faire du potage avec toutes les courges, seules ou accompagnées. Certaines sont plus sucrées ou plus parfumées : on peut les cuisiner en gratin, en purée, farcies..
On peut manger la peau (seulement et surtout si elles sont issues de culture biologique) sauf sur les plus épaisses (spaghetti, blue haward et bleue de Hongrie)
Voici les courges que nous cultivons, classées dans l'ordre des plus "neutres" aux plus parfumées (c'est souvent un goût de châtaigne qui ressort) :
Courge spaghetti, sucrine, muscade de Provence, courge de Nice, potimarron orange, bleue de hongrie, butternut, potimarron vert, blue haward, sweet dumpling (ou patidou).

mardi 25 octobre 2011

le four solaire atominique


Depuis la mi-août, nous sommes équipés d'un four solaire "atominique"dans le but principal de cuire nos betteraves. En effet, les betteraves demandent une cuisson assez longue (au moins deux heures pour les quantités dont nous avons besoin) et donc coûteuse en énergie (nous utilisions le gaz jusqu'à présent).
Ce four a été conçu et fabriqué par un passionné du sujet, résidant en Pays de Retz, spécialement pour nos besoins en terme de taille et d'orientation : il nous permet de cuire des petites comme des grosses quantités et même à l'automne et au printemps quand le soleil est plus bas.
Voici une photo de la dernière utilisation, mercredi 19 octobre :
Bien-sûr, les jours de temps gris nous devons utiliser à nouveau le gaz mais sur une année complète l'économie ne sera pas négligeable.

Pour plus d'information sur ce four et sur sa fabrication, allez faire un tour sur :
http://four-solaire.iguane.org/

jeudi 29 septembre 2011

Où nous trouver ?

Chers clients,
quelques changements sont intervenus depuis quelques temps relatifs aux marchés où nous sommes présents. Voici donc la liste à jour des endroits où vous pouvez nous trouver :

AMAP Paimblotine, tous les jeudis de 18h30 à 19h30 sous les halles de la place du marché à Paimboeuf.
Au marché à la ferme Oerigines (le Moulin de la Guerche à St Brévin les Pins) le mardi de 16h à 19h.
Au marché de St Brévin les Pins les jeudi et dimanche matins.
Au marché de St Brévin l'Océan le samedi matin.
Au marché bio de Trentemoult à Rezé le samedi matin.

Nous serons heureux de vous y retrouver, alors à bientôt !

lundi 4 avril 2011

Aéroport de Notre Dame des Landes : et si on se bougeait tous un peu...?

Dans notre message précédent, nous vous faisions part des bonnes nouvelles concernant le ferme des Olivades, qui doit son "salut" en partie à la mobilisation citoyenne. Daniel Vuillon prenait son cas comme un exemple prouvant l'efficacité de la mobilisation citoyenne, et nous invite tous à nous mobiliser au sujet du projet de l'aéroport de Notre Dame des Landes. A vous d'en juger :

" ..j'envisage à titre personnel mais aussi pour représenter l'AMAP des Olivades si son collectif est d'accord , de participer au rassemblement du 7 Mai et mise en culture des terres menacées par le nouvel aéroport de Nantes.
Je sais que dans les AMAP nantaises ce sujet est délicat. Mais la préservation d'espaces nourriciers me semble d'une extrême importance et extrême urgence. Ce message doit-être entendu par tous les politiques quelque soit leur bord.
Je pense que vous devriez mettre en débat ce sujet dans les AMAP et chacun se positionne ensuite individuellement en prenant ses responsabilités.
Il n'en reste pas moins vrai que la présence à ce rassemblement de citoyens responsables tels que les amapiens participerait à envoyer un message supplémentaires aux décideurs que cette affaire ne concerne pas que les décideurs et les paysans mais aussi les citoyens.
Cette présence des citoyens est primordiale. On s'aperçoit ici de son importance..."

Des nouvelles de la ferme des Olivades

Dans notre messge du 6 mrs dernier intitulé : "Encore une ferme menacée par l'urbanisation", nous vous faisions part de la menace qui planait sur la fermes des Olivades (Var) à cause d'un projet de ligne de tramway.

Voici de bonnes nouvelles à ce sujet, fournies par Daniel Vuillon lui-même, propriétaire de cette ferme. Certains d'entre vous les ont peut-être déjà lues pr le biais d'un message transmis par Interamap.

"..on a eu la visite aux Olivades à l'improviste des décideurs de la communauté d'Agglo qui venaient nous dire qu'ils abandonnaient le projet qui touche les Olivades pour suivre le tracé que l'on propose depuis 10 ans, beaucoup moins cher, qui n'exproprie personne et qui rend plus de service. Sans la mobilisation citoyenne de ces dernières semaines on ne serait jamais arrivé à ce résultat qu'on espère depuis si longtemps. Il va falloir maintenant qu'ils officialisent par des décisions administratives ce qu'ils nous ont dit car en attendant on continue les procédures juridiques et la mobilisation..."

dimanche 20 mars 2011

Crumble au filet de cabillaud et aux poireaux

Le poireau bio dans tous ses états !
Image tirée du blog : http://bio.cuisineblog.fr/


Aujourd'hui, c'est Nadège qui vous propose cette recette.

Vous connaissez sans doute déjà Nadège si vous venez sur les marchés de Saint-Brévin. Au marché à la ferme du mardi elle vend les couches lavables, les vêtements et les cadeaux de naissance, ainsi que les produits d'entretien et d'hygiène écologiques (pour plus d'infos : http://www.langebebe.fr/). C'est également elle qui assure la vente de nos légumes, fruits et confitures sur le marché de St Brévin l'Océan, à la place de Jonathan, pendant quelques mois.

Voici la recette :

Pour 4 à 5 pers.:

500 à 600 g de filets de cabillaud (vous pouvez aussi utiliser du colin)

2 poireaux (j'en ai mis 5 ),

2 cuillères à soupe de farine, 100 g de beurre,70 g de fromage râpé,

2 c.à soupe de fromage frais, huile d'olive.

Préchauffez le four à 180°C.


Emincez et rincez les poireaux, faites-les blanchir 2/3 min. à l'eau bouillante et égouttez.
Préparez la pâte à crumble : dans un saladier, mélangez le beurre coupé en petits cubes, la chapelure, la farine et le fromage râpé. Malaxez-les pour obtenir une pâte sablonneuse.

Mélangez les poireaux précuits avec le fromage frais.
Coupez les filets de poisson en morceaux.
Tapissez le fond d'un plat (bords hauts') de poireaux puis recouvrez de poisson, arrosez d'un filet d'huile d'olive.
Recouvrez le tout avec la pâte à crumble puis mettez au four pendant 25.30 min.

Miam miam !!!

jeudi 10 mars 2011

Rapport ONU : L'agroécologie peut doubler la production alimentaire en 10 ans

Un espoir pour que ça bouge un peu ....


Rapport ONU : L'agroécologie peut doubler la production alimentaire en 10 ans
Publié le 08 mars 2011

GENÈVE: En à peine 10 ans, les petits agriculteurs peuvent doubler la production alimentaire des régions vulnérables en recourant à des méthodes de production écologiques, affirme un nouveau rapport de l'ONU.* Fondé sur un examen approfondi des plus récentes recherches scientifiques, le rapport appelle à un virage fondamental en faveur de l'agroécologie comme moyen d'accroître la production alimentaire et de réduire la pauvreté rurale.....

Le rapport “Agroécologie et droit à l’alimentation” a été présenté ce 8 mars devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève. Il est disponible en anglais, français, espagnol, chinois et russe sur:http://www.srfood.org/index.php/fr/component/content/article/1-latest-news/1174-report-agroecology-and-the-right-to-food

dimanche 6 mars 2011

Encore une ferme menacée par l'urbanisation...

Nous nous faisons le relais du collectif InterAMAP 44 pour vous faire part de nouvelles concernant Denise et Daniel Vuillon. Nous avions rencontré ce couple de maraîchers, à l'initiative de la première AMAP en France, lors de leur passage en Pays de Retz en décembre 2009.
Ci-dessous, nous retranscrivons les informations relatives à ce sujet, fournies sur le site Cyberacteurs, où il vous est possible de signer la pétition. Voici le lien :
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation.php?id=254&PHPSESSID=528cf9593e0c81911fd59403529139f3


Située sur la Commune d'Ollioules, près de Toulon dans le Var, en zone péri-urbaine, les terres des Olivades sont connues pour avoir vu naître en 2001, la première AMAP de France sous l'impulsion de Denise et Daniel Vuillon. Elles sont aujourd'hui menacées par un tracé de tramway loufoque diligenté par la Communauté d'Agglomération Toulon Provence Méditerranée, présidée par Monsieur Falco, sénateur Maire de Toulon, ex Ministre.


Explicatif


Sauvons les Olivades
A l'heure où l'on prend conscience de l'importance des terres agricoles de proximité !
A l'heure où la sécurité alimentaire se révèle un déterminant de santé fondamental !
A l'heure où l'on recherche les circuits courts pour diminuer le poids du transport !
Monsieur Falco s'acharne à rayer de la carte la ferme des Olivades, la première AMAP (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne) de France, créée en 2001 par Denise et Daniel Vuillon en banlieue toulonnaise en mutilant les terres d'un tracé de tramway complétement loufoque alors qu'un tracé alternatif sans aucune expropriation donc gratuit, rendant plus de services, est possible.
La protection des terres agricoles nourricières est d'utilité publique.

Pour ceux qui le peuvent rendez-vous le 13 Mars à partir de 11 h à Toulon, place de la Liberté pour un rassemblement en forme de pique-nique festif.

Texte de la pétition

Les signataires de cette pétition demandent à Monsieur Falco l'annulation de l'arrêté de cessibilité et de l'ordonnance d'expropriation en date du 21 Janvier 2011 pris contre les terres de la ferme des Olivades.
Il faut que cesse la disparition tous les 10 ans de la surface de l'équivalent d'un département français de terres agricoles.
Rien ne sert de le déclarer, il faut le faire. Les Olivades sont emblématiques de la volonté des Citoyens de préserver les terres agricoles et de maintenir une agriculture paysanne par la naissance de la première AMAP de France en 2001.
Des transports en commun, OUI, sur des terres agricoles, NON. Une solution alternative existe, sans expropriation, rendant plus de services aux usagers.

mercredi 2 février 2011

Confitures d'hiver

Une bonne nouvelle sucrée par ce temps froid et maussade : deux parfums de confitures viennent de refaire leur apparition sur notre étalage.
Eh oui, la confiture de pamplemousse et la confiture de citron sont là. Ne tardez pas à venir les découvrir ou les re-découvrir.
Les amateurs d'amertume apprécieront la confiture de pamplemousse, sur les tartines du petit déjeuner par exemple.
Quant à la confiture de citron, pas acide contrairement à ce que l'on pourrait penser, elle se marie toujours aussi bien aux yaourts et fromages blancs. Elle apporte également une petite note sympathique dans une tarte sucrée : vous pouvez en étaler une fine couche entre la pâte et la garniture (de pommes par exemple).


Idée recette : Tarte ananas-citron

Disposez la pâte à tarte (feuilletée ou sablée selon vos goûts) dans le moule.
Mélangez 250 g de fromage blanc avec 2 ou 3 cuillères à café de confiture de citron. Ajoutez un peu de sucre si vous le souaitez.
Disposez sur la pâte les morceaux d'ananas (en cubes ou en rondelles). Recouvrez de la préparation au fromage blanc.
Mettez la tarte dans le four préchauffé à 180°C pendant environ 40 minutes.
Laissez refroidir et servez frais.

vendredi 14 janvier 2011

Tarte au potimarron et au bleu

Ingrédients (pour 8 personnes) :
1 potimarron moyen
2 oignons
1 petite tranche de fromage type « Bleu » (Roquefort, Bleu d’Auvergne, Bleu de Geix.. )
1 pâte feuilletée ou brisée.

Préparation :

Découper le potimarron en morceaux (en laissant la peau s’il n’est pas traité).
Faire préchauffer le four Th. 7 (180°C).
Abaisser la pâte dans le moule.
Précuire le potimarron dans une casserole ou une poêle à fond épais avec juste un peu d’eau ou un filet d’huile. Quand la chair commence à s’écraser à la fourchette, arrêter la cuisson.
Emincer les oignons et les faire dorer doucement dans la poêle. Les étaler au fond de la tarte. Recouvrir de potimarron. Disposer plusieurs morceaux de fromage bleu (selon votre goût) sur la préparation.
Mettre au four pendant 40 mn.
Servir chaud ou tiède avec une salade.

Pour cette recette, vous pouvez également utiliser différentes sortes de courges ou potimarron, privilégiez les variétés dont le goût est plus prononcé.

Vous pouvez également remplacer le bleu par de la poitrine fumée ou du jambon fumé.